LOCUTORIO MIGRANTE VS TRAVERSÉES

Expositions au Museo de la Memoria y los Derechos Humanos de Santiago et à la Maison du citoyen et de la vie associative de Fontenay-sous-Bois

Production : VOIX MACHINE
Avec : Javiera Cruells, Andrés Montalván Cuéllar, Vladimir Cruells, Baptiste Goulay, Aurelien Reidrev

« Locutorio migrante » et «Traversées» sont des projets qui mettent en lumière le récit de trajectoires d’exil pour l’ancrer dans la mémoire de Fontenay-sous-Bois.

«Locutorio Migrante» est né d’un projet d’entretiens vidéo-sculptés de Latinos-américains qui ont été accueillis à partir de 1973 dans les locaux de «La mission de France»à Fontenay-sous-Bois. Ce sont principalement des Latinos-américains qui ont fui leur pays après avoir été persécutés, emprisonnés et torturés. Au-delà de «La mission de France», ils sont accueillis par toute la ville et ses habitants. Ils racontent leurs histoires face caméra à partir des questions qu’ils se posent. Pendant le temps de l’entretien un sculpteur, en direct, réalise leurs portraits au rythme des souvenirs qui refont surface.

Quarante ans plus tard, des migrants venus principalement d’Afrique atterrissent aussi à Fontenay-sous-Bois, dans l’ancienne gendarmerie où depuis s’est installée l’association « Aurore ». Ils racontent également leurs migrations et leurs périples depuis des dizaines de pays. Ce sont des exils forcés par des raisons économiques, politiques, écologiques et sanitaires.

De la même manière, ils sont les témoins, face caméra, d’un monde qui les oblige à tout quitter, à laisser derrière eux leurs familles, leurs biens et leurs souvenirs.
Nous avons été invités en décembre 2019 au Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme à Santiago du Chili pour présenter les 12 portraits que nous avions réalisés. Pendant cette période d’exposition, nous avons rencontré des Chiliennes et des Chiliens qui, passés par « La mission de France », ont décidé plusieurs années après de refaire leur vie au Chili. Dans le même temps, nous avons rencontré 6 migrants qui ont choisi de fuir le Vénézuela, la Colombie ou encore Haïti pour tenter leur chance au Chili. Nous avons ramené leurs récits vidéo-sculptés avec nous en France.

Cette deuxième partie du projet, en cours de réalisation, donnera lieu à une exposition qui s’appellera « Traversées ». Cet événement sera présenté simultanément dans les deux maisons: La mission de France, qui est devenu, La maison du citoyen et de la vie associative et l’association Aurore – qui, au fur et à mesure des migrations depuis 1973, ont accueilli, protégé, accompagné et soigné toutes les personnes qui, pour une raison ou pour une autre, se sont retrouvées à Fontenay-sous-Bois.